Tanambe, Alaotra : le Président visite les infrastructures hydroagricoles et d’approvisionnement en eau potable


Des impacts palpables pour la population

Tanambe est une Commune rurale du District d’Amparafaravola, à 90 km d’Ambatondrazaka dans la région d’Alaotra Mangoro. C’est l’un des greniers à riz de Madagascar, mais la population est en butte, depuis quelques années, à un problème d’eau, autant pour leurs besoins quotidiens, que pour l’irrigation des rizières, à travers le canal d’Anony. A présent, la situation s’est nettement améliorée grâce aux efforts du Gouvernement, autant pour ce qui est du réseau d’irrigation que pour l’eau potable. Le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, est venu constater les travaux effectués dans la Commune rurale de Tanambe ce samedi 6 mai. Ce sont des améliorations qu’il avait promises à la population lors de son dernier passage il y a un an et demi.

Réhabilitation et revêtement partiel du Canal d’Anony

 Le canal d’Anony est long de 15 km, partant du barrage d’Anony jusqu’au lac Alaotra. Ce réseau hydroagricole irrigue ainsi les rizières des Communes d’Ambohijanahary, Beanana, Tanambe et Ambodimanga, autrement dit « le grenier à riz de l’Alaotra ». Les paysans ont connu de gros problèmes en raison de la vétusté des infrastructures. Le volume d’eau acheminé par le canal ne répondait plus aux besoins d’irrigation des milliers d’hectares de rizières ; cette situation a provoqué d’énormes perturbations au niveau du calendrier cultural, avec, pour conséquence, une nette diminution de la productivité, et, parfois, l’abandon de certaines rizières.

A travers le Programme national Bassins Versants Périmètres Irrigués, BVPI, du Ministère auprès de la Présidence en charge de l’Agriculture et de l’Elevage, deux grands projets ont été menés pour solutionner le problème des cultivateurs d’Alaotra, tel que l’a promis le Chef de l’Etat lors d’une visite dans la région, il y a un an et demie. Le canal principal S2 dans le périmètre Anony-Rive gauche, Commune de Tanambe, a été rénové.  Le financement a été assuré par la JiCA, l’agence japonaise pour la coopération internationale, pour un montant de 830 103 844 ariary. A l’heure actuelle, 1041 ménages bénéficient des impacts de ce projet. Le canal principal a été curé sur une longueur de 3160 m et la piste Anony-Rive gauche a été reprofilée, de même que la digue de protection ; trois régulateurs mobiles ont été réparés, et un lavoir a été construit à Ambodiadabo, ainsi qu’un pont de 8 m à Amboahangy.

Le second projet a porté sur le revêtement partiel du Canal Anony sur une longueur de 180 ml (mètre linéaire), la construction de quatre descentes, de deux lavoirs en amont et en aval de la RN3A et enfin d’une passerelle en béton armé. Ces infrastructures ont coûtés 300 000 000 MGA, entièrement financé par l’Etat Malgache, et profitent directement à 972 ménages.

Canal d'Anony

Grace à la rénovation du Canal d »Anony, le débit et le volume d’eau acheminés sont beaucoup plus conséquents. Près de 5000 hectares de rizières des Communes de Tanambe et Vohitsara sont désormais irrigués, contre 2000 ha avant les travaux. La production s’est améliorée de façon considérable, avec un impact sur les conditions de vie de la population, surtout les paysans cultivateurs. Selon les estimations, les rizières de ces deux communes auront une productivité de l’ordre de 4 tonnes/ha, cette année.

Approvisionnement en eau potable de la Commune rurale de Tanambe

La population de Tanambe avait eu droit à de l’eau potable, pour la dernière fois, en 2004, grâce à la construction d’une station de filtrage et de stockage sur la colline de Vohimanitra. Faute de solidité, le système n’a pas été gratifiant. Les habitants de Tanambe, 39 000 personnes, furent obligés d’utiliser des puits ou s’approvisionner directement dans le Canal d’Anony, avec toutes les conséquences que cela suppose en termes d’hygiène et de santé : au Centre de Santé de Base local, les cas de diarrhée et de maladies d’origine hydriques sont fréquents.

Les travaux de construction du réseau d’approvisionnement en eau potable ont débuté en 2016. A ce jour, 41 bornes fontaines ont été construites, réparties dans les 5 Fokontany du centre-ville. Environ 22 000 personnes peuvent en bénéficier. L’eau est tirée à la source d’Andranomangarangarana, dans la Commune de Beanana, à 11 km du réservoir de Vohimanitra, qui a donc repris du service après sa rénovation. Le coût de réalisation de ce projet est estimé à 816 millions d’ariary, entièrement à la charge de l’Etat.

Pour amener l’eau au réservoir, on utilise un système gravitaire. De même le système de filtrage et de traitement de l’eau est physique et ne requiert aucun équipement particulier. Le tout est simple, économique et écologique. Les usagers doivent cependant payer 50 ariary par bidon d’eau pour assurer l’entretien des infrastructures et payer les gardiens des bornes fontaines. Il est à noter que depuis le début des travaux, à Andranomangarangarana, les matériaux et tuyauterie mis en place ont été quatre fois vandalisés ou pillés. Aussi, une 42ème borne fontaine a été installée à la source, pour que le site soit protégé. L’approvisionnement en eau potable de la Commune de Tanambe est prévu de s’étendre dans les autres fokontany un peu plus éloignés. Une centaine d’usagers ont déjà déposé des demandes pour avoir l’eau potable chez eux.

Changement de mentalité, solidarité, et travail

Le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, a parcouru Tanambe pour voir toutes ces infrastructures. Il a ensuite rencontré la population pour souligner de prime abord qu’il a tenu sa promesse. Il a fait savoir que les projets d’approvisionnement en eau potable s’étendront dans tout l’Alaotra, à commencer par la ville d’Amparafaravola. « Nous devons nous être solidaires, travailler ensemble, et, surtout, comprendre qu’il faut changer et améliorer notre mentalité », a lancé le Président, faisant ainsi allusion aux vandales qui ont saboté quatre fois les travaux à Andranomangarangarana. « Il existe d’autres moyens de régler les différends politiques, mais ne vous en prenez pas aux vies et au bien-être de la population », a-t-il dit.

Le Président Rajaonarimampianina à la rencontre de la population de Tanambe, Alaotra

Dans le domaine de l’agriculture, pour améliorer la productivité et la qualité du riz à Tanambe et les environs, le Chef de l’Etat a offert 21 tonnes de semences sélectionnées. Il s’agit, précise-t-il, d’une aide à court terme mais les projets et infrastructures qui sont menés sont structurants et profiteront aux générations futures, à l’instar de ces nouvelles infrastructures mises en place.

Dans d’autres secteurs, le Président Hery Rajaonarimampianina a annoncé la réhabilitation de la RN3A entre Vohidiala et Vohitraivo, une route de 120 km. Mais également celle entre Vohitraivo et Andilamena. Lors de cette visite, il a par ailleurs offert des matelas et des équipements sanitaires pour le CSB II de Tanambe.  « Nous avons conscience de vos problèmes, et nous apportons des solutions durables, nous devons nous donner les moyens et travailler ensemble », a conclu le Chef de l’Etat.