Sortie de la Promotion « Mahery » à l’Ecole Nationale Supérieur de la Police


La paix et la sécurité, garants du développement et de la stabilité

Vingt nouveaux commissaires de police stagiaires, dont deux femmes, et 30 officiers stagiaires, dont 5 femmes, viennent étoffer les effectifs de la Police Nationale. En présence du Président de la République, la cérémonie de sortie officielle de la promotion, dénommée « Mahery », s’est déroulée à l’Ecole Nationale Supérieure de la Police, à Ivato, ce 23 février. Le Chef de l’Etat a souligné à cette occasion qu’il s’agit de la concrétisation de la volonté de s’investir afin d’améliorer la sécurité publique, selon la vision Fisandratana 2030.

En mars 2015, face à l’accroissement de la population urbaine, et pour mettre en œuvre la vision d’administration de proximité, il a été décidé d’assurer la formation de 650 élèves au sein de la Police Nationale, en pourvoyant les postes budgétaires y afférent. La promotion Mahery fait partie de cette initiative. Les élèves ont suivi une formation de deux ans, laquelle a fait l’objet d’une mise à jour, et qui inclut des cours en matières de nouvelles technologies de l’information et de la communication, pour faire face notamment à la cybercriminalité. Le but est de faire en sorte que ces nouveaux commissaires et officiers de police puissent se livrer à des approches plus modernes dans l’accomplissement de leurs missions.

Lors d’un discours au CCI Ivato, après la cérémonie de remise des galons, le Président Hery Rajaonarimampianina a félicité les nouveaux commissaires et officiers, et souligné que, dans la vision Fisandratana 2030, la sécurité publique est un élément fondamental. Dans ce sens, les efforts seront poursuivis. « Plusieurs villes ont été dotés, tout récemment, d’un Commissariat central de police, en l’occurrence Amparafaravola, Vohémar, Itaosy, Sabotsy Namehana, et bientôt à Morafenobe et Vatomandry. Cette année, des forces d’interventions seront implantées à Toamasina. Parallèlement, les Brigades régionales de la sécurité publique de Maintirano, Ihosy, Sambava recevront de nouveaux locaux. Des matériels, des équipements, et des véhicules seront répartis dans tous les districts. Ce sont autant de moyens déployés pour faire régner la paix et la sécurité. » a déclaré le Chef de l’Etat.

 

Il a ensuite développé les notions de méritocratie et d’exemplarité qui doivent être de mise au sein des forces de sécurité publique, et a appelé tout un chacun à assumer ses responsabilités pour combattre l’insécurité. « Nous ne pouvons parler de Fisandratana, d’Emergence, si la population vit encore dans la crainte et l’insécurité, mais la mise en place de la paix et de la sécurité exige aussi un changement de mentalité, une renaissance à l’échelle individuelle, afin de conforter la conviction et l’ambition collectives, face aux différentes formes de déstabilisation, dont celles qui sont menées à travers les réseaux sociaux. La sécurité est l’affaire à tous, et le garant du développement. » a conclu le Chef de l’Etat.

Le Premier ministre, le Président du Sénat, et des membres du Gouvernement, dont celui de la Sécurité publique, étaient présents lors de la cérémonie.