Sommet extraordinaire de la SADC : Audiences du Président Rajaonarimampianina et communiqué final  


Le Président de la République a regagné Antananarivo ce 19 mars en fin de matinée après avoir participé au Sommet de la SADC au Swaziland. Dans la soirée du 18 mars, le Président Hery Rajaonarimampianina a été reçu par Sa Majesté Mswati III, Roi du Swaziland. A l’issue de l’entretien, le Chef de l’Etat a indiqué aux membres de la presse malgache que les discussions avaient porté sur le renforcement des relations entre les deux pays, ainsi que les perspectives de développement de la coopération au niveau commercial et le partage d’expériences dans différents domaines. Par ailleurs, le Chef de l’Etat a reçu en audience le Ministre angolais de la défense, Joao Manuel Gonçalves, qui a représenté le Président Dos Santos lors du Sommet de la SADC.

Lors d’un point de presse, le Chef de l’Etat a évoqué la plupart des sujets qui ont été examinés lors du Sommet de la SADC.

  • Madagascar a signé le Charte de la SADC sur le Commerce, portant notamment le libre-échange entre les pays membres de la zone, en termes de biens et de services. Le Président a notamment mis en exergue le rôle que le secteur privé est appelé à assurer en tant que cheville ouvrière de la politique d’industrialisation ;
  • Situation en République Démocratique du Congo. Des échanges ont eu lieu. Ils tiennent compte des divers aspects de la situation. Le sommet a d’ailleurs encouragé toutes les parties prenantes dans les efforts déployés pour résoudre les défis politiques et sécuritaires ;
  • Impacts des catastrophes naturelles. Suite aux inondations et autres catastrophes causées par les cyclones Dineo et Enawo, le Sommet a réaffirmé sa solidarité aux pays affectés, et a chargé le Secrétariat de l‘organisation à finaliser d’urgence, avec le concours des Etats membres, les mécanismes régionaux de préparation et de réponse aux catastrophes et l’opérationnalisation du Fonds régional y afférent ;
  • Sur la Stratégie de développement économique des pays membres de la SADC :
    • Le processus accorde une grande importance à l’industrialisation et à la mise en place d’infrastructures solides et durables pour la production d’énergie, pour que celle-ci soit à un coût abordable pour tous, car étant à la base du processus de développement ;
    • Avancement de l’intégration régionale. Les discussions ont abordé les priorités par rapport à la Tripartite et au niveau continental, autant de démarches qui devraient avoir des impacts tangibles au niveau de chaque pays. Il a été également question de l’amélioration de la productivité et de la qualité des produits dans chaque pays afin de gagner en compétitivité sur les marchés ;
    • Mise en place de l’Université de la Transformation de la SADC. Elle sera hébergée par le Swaziland, et recevra près de 300 étudiants chaque année, à raison d’une vingtaine de bourses attribuées par pays. Elle dispensera des études professionnelles afin de répondre aux besoins des pays membres dans les domaines économique et social.

Le Président malgache avec le Ministre angolais de la défense, Joao Manuel Gonçalves lors du Sommet extraordinaire de la SADC au Royaume du Swaziland