Sécurisation foncière : le Président de la République Reçoit une mission de la Banque Mondiale


Le dossier de la sécurisation foncière et l’appui de la Banque Mondiale dans ce domaine étaient à l’ordre du jour au palais d’Iavoloha. Le Chef de l’Etat, Hery Rajaonarimampiaina, a reçu la Directrice de la Stratégie et des Opérations de la Banque Mondiale, Anna Wallenstein, et le Practice Manager, Jorge Munoz ; ils étaient accompagnés de la Responsable de la Banque Mondiale à Madagascar et aux Comores, Coralie Gevers.

La Directrice de la stratégie et des opérations de la Banque Mondiale a indiqué à l’issue de la rencontre que la venue de la mission à Madagascar a pour objectif de « Mieux comprendre les challenges de la sécurisation foncière dans le pays, de voir les actions déjà entreprises par le Gouvernement, et partager les expériences globales dans ce domaine pour renforcer l’appui de la Banque Mondiale. » Des études ont été réalisées pour soutenir le processus, et un programme est en cours sur la politique de certification. Des communes pilotes ont bénéficié d’un appui pour la mise en œuvre des pratiques de sécurité foncière, et un programme de 15 millions USD est déjà en place.

Une mission de la Banque Mondiale, dirigée par la Directrice de la Stratégie et des Opérations, Anna Wallenstein, reçue à Iavoloha par le Président Malgache Rajaonarimampianina Hery

Pour la Banque Mondiale, la sécurisation des droits fonciers est un enjeu important pour la réduction de la pauvreté et le partage de la prospérité. Cette problématique est au cœur de l’édition 2017 de la conférence de la Banque mondiale sur « La Terre et la Pauvreté ». La reconnaissance des droits fonciers est essentielle pour stimuler l’investissement et la croissance, en particulier dans les domaines de l’agriculture et de l’infrastructure ; elle permet aussi de lutter contre les expropriations et les migrations forcées, et contribue ainsi à la résilience des pays et de leurs populations.