Remise du nouveau CHRD d’Ambohimangakely : Proximité des services de santé et continuité de l’Etat  


La population d’Ambohimangakely, dans le District d’Antananarivo Avaradrano, a reçu un Centre Hospitalier de Référence de District ; la remise a été effectuée par le Chef de l’Etat, Rivo Rakotovao, dans l’après-midi de ce 5 octobre. Il s’agit du cinquième CHRD dans le district, sur 51 établissements médicaux ; le CHRD d’Ambohimangakely comporte deux bâtiments, dont une première avec un bloc chirurgical complet, une salle de réveil, une salle d’accouchement, une salle de radiographie, une salle payante, un laboratoire, un bureau de cession, une pharmacie, une salle de garde, une salle pour chirurgien, une salle de préparation du chirurgien, et une salle stérilisation. Le second bâtiment est réservé aux salles d’hospitalisation et aux bureaux.

Le CHRD d’Ambohimangakely est pourvu de matériels et d’équipements très modernes en matière de technologie de chirurgie. Pour l’instant, il n’a qu’un seul chirurgien, deux médecins généralistes, un infirmier anesthésiste, une sage-femme, et quatre agents administratifs. Pour compléter les équipements, le Président p.i Rivo Rakotovao a annoncé qu’une salle de traitement des déchets et une ambulance allaient être offertes au CHRD d ‘Ambohimangakely.

« Ces infrastructures sont l’œuvre d’un Etat et non d’un parti politique et nous devrions tous nous en réjouir. L’Etat a fait du social une priorité, notamment la santé et l’éducation. Nous avons, ensemble, relevé le défi de rapprocher les services de santé de la population, et vous avez, aujourd’hui, une des preuves de l’engagement de l’Etat pour le développement du pays », a déclaré le Président p.i Rivo Rakotovao. Il a, par ailleurs, invité la population d’Antananarivo Avaradrano à faire valoir activement ses droits en tant que citoyen. « Il faut que vous vous présentiez aux urnes. Nos acquis démocratiques doivent être consolidés par la participation massive aux élections. La démocratie a été respectée, le pouvoir va revenir entre les mains du peuple, lors des prochaines élections. Par sa démission, selon la Constitution, l’ancien Président a honoré l’Etat de droit et la souveraineté du peuple, en lui rendant le pouvoir, et le choix de celui ou celle qu’il voudra à la tête du pays. La campagne électorale va bientôt débuter, et j’espère que le peuple malgache saura faire le bon choix, qu’il ne choisira pas un visage ou une personne, mais un programme auquel il adhère. J’espère aussi que tous les candidats se montreront dignes, et ne créeront aucun trouble qui pourrait nuire au bon déroulement du processus électoral. Je demande à tous d’être responsable pour assurer la stabilité », a conclu le Chef de l’Etat, Rivo Rakotovao.