Ouverture du Sommet du Forum sur la Coopération Sino-Africaine à Beijing


Huit initiatives majeures pour le développement de l’Afrique

Le troisième Sommet du Forum sur la Coopération Sino-Africaine (FOCSA) s’est ouvert ce lundi 3 septembre 2018, à Beijing, au Palais du Peuple, sous le thème « Travaillons ensemble pour une Communauté de destin et du développement commun ». Le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, participe à ce sommet, pour la seconde fois, aux côtés d’une quarantaine de Chefs d’Etat et de Gouvernement d’Afrique, ainsi que hauts responsables d’organisations internationales, dont le Secrétaire Général de l’ONU, António Guterres, et le Président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki Mahamat. Le sommet a été précédé du 6ème Dialogue de haut niveau entre les dirigeants chinois et africains, ainsi que des représentants du monde des affaires du continent.

Depuis le Sommet de Johannesburg de 2015, la Chine a mis en œuvre les dix programmes de coopération qui y furent adoptés. Le Président Xi Jinping a déclaré, lors de l’ouverture du sommet de Beijing, qu’un grand nombre de projets d’infrastructures ferroviaires, routières, aéroportuaires et portuaires, et de zones de coopération économique et commerciale, ont été réalisés, ou sont en cours. Dans les domaines de la paix et de la sécurité, des sciences et technologies, de l’éducation, de la culture, de la santé, de la réduction de la pauvreté, du bien-être social et des échanges entre les peuples, la coopération sino-africaine s’est développée en profondeur. Quant aux soutiens financiers promis, d’un total de 60 milliards USD, ils ont été honorés ou programmés depuis.

Le Président Xi Jinping a annoncé la mise en œuvre, dans les trois prochaines années, de huit initiatives majeures avec les pays africains : la promotion industrielle, la connectivité des infrastructures, la facilitation du commerce, le développement écologique, la formation et le renforcement de capacité, les soins de santé, les échanges entre les peuples, et enfin la paix et la sécurité. Le Président Xi Jinping a confirmé le soutien aux pays africains dans la construction conjointe de « la Ceinture et la Route » afin de partager les réalisations gagnant-gagnant, en déclarant notamment que « La Chine est prête à renforcer la coopération globale avec les pays africains pour construire une voie de développement de haute qualité, adaptée aux conditions nationales, inclusive, et bénéfique pour tous ».

En marge du 3ème Sommet du FOCSA, à Beijing, le Président Hery Rajaonarimampianina a reçu la Secrétaire Générale Adjointe de l’ONU aux affaires politiques, Rosemary DiCarlo. D’autre part, le Chef de l’Etat et la délégation malgache se sont rendus successivement aux sièges respectifs des compagnies Huawei et China Railway International Group.

Les huit nouvelles initiatives de la Chine avec l’Afrique :

  • Sur la promotion industrielle : une exposition économique et commerciale Chine-Afrique se tiendrait en Chine ; mise en œuvre de 50 programmes d’assistance agricole, fourniture d’aide alimentaire humanitaire d’urgence totalisant un milliard de yuans (147 millions USD) aux pays africains affectés par les catastrophes naturelles, et envoi de 500 experts agricoles de haut rang en Afrique.
  • Sur la connectivité des infrastructures : la Chine travaillerait avec l’Union africaine pour élaborer un plan de coopération d’infrastructures sino-africain, et soutiendrait les entreprises chinoises dans leur participation au développement des infrastructures de l’Afrique par la voie de l’investissement-construction-opération ou d’autres moyens.
  • Sur la facilitation du commerce : la Chine augmenterait les importations en provenance d’Afrique, et soutiendrait les pays africains dans leur participation à la Foire internationale des importations de Chine.
  • Sur le développement écologique : la Chine entreprendrait 50 projets d’assistance au développement écologique et à la protection de l’écologie et de l’environnement, focalisés sur les changements climatiques, l’océan, la prévention et le contrôle de la désertification et la protection de la faune et de la flore.
  • Sur la formation et le renforcement de capacité : la Chine établirait dix ateliers Luban en Afrique afin de fournir une formation professionnelle aux jeunes africains, ainsi que des formations de haut niveau.
  • Sur les soins de santé : la Chine améliorerait 50 programmes d’aide médicale et de santé pour l’Afrique, focalisés sur les projets phares tels que le siège du Centre africain pour le contrôle et la prévention des maladies, et les hôpitaux d’amitié Chine-Afrique.
  • Sur les échanges entre les peuples : mise en place d’un institut des études africaines et renforcement des échanges avec l’Afrique sur la civilisation ; et invitation des pays d’Afrique aux manifestations culturelles autour du thème de la Route de la Soie.
  • Sur la paix et la sécurité : mise en place d’un fonds de paix et de sécurité Chine-Afrique, et apport d’une assistance militaire gratuite à l’Union africaine. Un total de 50 programmes d’assistance à la sécurité seront appliqués dans des domaines tels que les missions de maintien de paix de l’ONU, la lutte contre la piraterie et la lutte contre le terrorisme.