« One Planet Summit » : trouver les sources de financement de la lutte contre le changement climatique


One Planet Summit : une soixantaine de dirigeants mondiaux à Paris

Deux ans après l’Accord de Paris sur le Climat, issu de la COP 21, une soixantaine de Chefs d’Etat et de Gouvernements sont réunis, ce 12 décembre, à Boulogne-Billancourt, en banlieue parisienne. L’objectif est de trouver les sources de financement pour lutter contre le changement climatique. Madagascar est signataire de l’Accord de Paris, et le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, participe aux travaux, marqués par des discussions au sein de différents panels.

« One Planet Summit » se traduit par des discussions pour changer l’échelle de la finance pour l’action climat, de verdir la finance en faveur d’une économie durable, d’accélérer l’action locale et régionale en faveur du climat, et enfin de renforcer les politiques publiques pour la transition écologique et solidaire.

Ce midi, avant le sommet à Boulogne-Billancourt, le Chef de l’Etat malgache était parmi ses pairs invités à l’Elysée par son homologue français, Emmanuel Macron. L’idée fondamentale du « One Planet Summit », initié par le Chef de l’Etat français, est de trouver des moyens, sur le terrain économique, pour soutenir, entre autres, les transitions énergétiques, après la décision du Président américain, Donald Trump, de retirer les Etats Unis de l’Accord.

Les pays du Nord ont promis de porter à 100 milliards de dollars par an, d’ici 2020, leurs financements climat en faveur des pays du Sud. Ces derniers réclament notamment des assurances sur cette promesse, en particulier afin de pouvoir s’adapter aux impacts du changement climatique. Dans ce sens, dans ses propositions, Madagascar appelle à une approche concertée et inclusive, et invite toutes les parties prenantes à œuvrer afin de contenir la hausse de la température mondiale sous le seuil critique de deux degrés Celsius. Par ailleurs, à l’instar des pays du Sud, Madagascar souligne la nécessité de l’accès de tous à l’énergie durable et à l’eau potable.