Michaëlle Jean, à Antananarivo : « Je suis venue en amie, en alliée »


La visite de la Secrétaire Générale de l’OIF, les 23 et 24 mars, s’inscrit dans la perspective de « Antananarivo 2016 », le XVIème Sommet de la Francophonie qui se tiendra à Antananarivo du 22 au 27 novembre 2016. Madame Michaëlle Jean a été reçue en audience par le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, ce 23 mars, au palais d’Iavoloha. Lors d’un point de presse conjoint, le Chef de l’Etat malagasy a rappelé que Madagascar est l’un des pays fondateurs de la Francophonie et qu’à ce titre, il est prêt à accueillir le XVIème sommet et conforte ainsi son engagement pour bâtir une Francophonie gagnante et généreuse des valeurs universelles.

PRM SGOIF 1

La Secrétaire Générale de la Francophonie a déclaré que la tenue du XVIème sommet sera l’occasion pour Madagascar de s’ouvrir au monde, de décrire et de montrer ce qu’il est face aux 80 Etats et Gouvernements des cinq continents. Nous allons avancer et innover ensemble, a-t-elle souligné, sous le signe de la croissance et du partage. Grâce à la grande synergie au sein de la Francophonie, l’objectif est d’inverser la courbe pour assurer le développement, la prospérité, la stabilité et la sécurité.

PRM SGOIF 2

Suite aux actes terroristes qui viennent de frapper Bruxelles, la Francophonie est aujourd’hui de tout cœur avec les frères et sœurs de Belgique, et avec ceux du Mali et de Côte d’Ivoire car c’est la Francophonie qui est frappée. Sur la sécurité, et par rapport au sommet d’Antananarivo, la Secrétaire Générale de l’OIF a fait valoir que des stratégies sont avancées parallèlement à la mutualisation des moyens. Nous ne devons pas cesser d’avancer, a déclaré Michëlle Jean, parce que certains le veulent, nous devons rester confiants. Sur l’opportunité de la tenue du sommet de la Francophonie et ses retombées, la Secrétaire Générale de l’OIF a rappelé ses origines haïtiennes pour évoquer notamment une certaine attitude insulaire qui doit être dépassée. Madagascar doit se convaincre de son appartenance à un monde et s’engager dans cette union, a déclaré Michaëlle Jean, qui a conclu en appelant à valoriser davantage l’attractivité de Madagascar, par son appartenance à la Francophonie.

PRM SGOIF 3