Madagascar-Japon : accélérer le développement et l’aménagement des infrastructures


Une délégation de hautes personnalités du Gouvernement du Japon et des représentants de 30 sociétés nippones, conduite par le Ministre délégué auprès du Ministère du Territoire, des Infrastructures, des Transports, et du Tourisme (MLIT), Shinsuke Suematsu, est en visite de travail à Madagascar. Au lendemain de la tenue de la « Conférence des secteurs public-privé sur les infrastructures de haute qualité », organisée conjointement par les Gouvernements japonais et malgache, hier au CCI Ivato, la délégation a été reçue par le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, au Palais d’État d’Iavoloha, ce 25 juillet. Le Ministre malgache de l’Industrie et du Développement du Secteur Privé, Chabani Nourdine, ainsi que l’Ambassadeur japonais, Ichiro Ogasawara, ont également participé à la réunion.

La tenue de la conférence conjointe sur les infrastructures de qualité est une nouvelle étape dans la concrétisation de ce qui a été décidé et tracé lors de la rencontre du Président Hery Rajaonarimampianina et le Premier Ministre du Japon, Shinzo Abe, à Nairobi, en 2016, lors de la TICAD-6. Outre le Ministre Adjoint du MLIT, Yoshiyuki Aoki, le Président de la Jaïda, l’association regroupant les entreprises japonaises présentes en Afrique dans le domaine des infrastructures, est parmi la délégation, de même que les représentants de 30 sociétés qui évoluent dans les secteurs de la construction, de l’ingénierie, de la fabrication, du  commerce, et des finances, entre autres. Pour la partie japonaise, il s’agit de partager une technologie, mondialement réputée, avec des partenaires malgaches dans le domaine de l’infrastructure et même au delà.

La conférence conjointe au CCI Ivato a abouti à la signature d’un protocole d’accord en matière de coopération dans le domaine des infrastructures. Selon le Ministre Adjoint du MLIT, Yoshiyuki Aoki, à l’issue de la rencontre à Iavoloha, « cela démontre parfaitement l’importance de la motivation du Japon pour le développement des infrastructures à Madagascar ». Parmi les grands projets figurent l’extension du Port de Toamasina, ainsi que le projet d’amélioration du schéma directeur de développement de l’axe économique Antananarivo-Toamasina (TATOM). Pour rappel, lors de la TICAD-6, le Japon s’est engagé à investir 30 milliards USD en Afrique, dont 10 milliards de dollars pour le développement des infrastructures.

La rencontre du Président Hery Rajaonarimampianina avec la délégation du Japon, ce jour, fut hautement significative quant à la volonté des deux pays de renforcer et d’étendre leur coopération, par l’instauration de relations public-privé fortes, et la promotion des échanges dans le domaine des infrastructures. Dans ce sens, un Forum, sous forme de plateforme de dialogue en matière d’infrastructures de qualité, sera organisé au mois de janvier 2018, à la suite de la « Conférence des secteurs public-privé sur les infrastructures de haute qualité » d’Antananarivo. L’objectif étant d’aboutir à des résultats concrets. Pour rappel, depuis 1969 à travers les actions et projets pilotés par la JICA, l’appui technique et financier japonais à Madagascar était surtout axé sur le développement rural, la santé et l’approvisionnement en eau potable.