Les Maires de la Région Amoron’i Mania rencontrent le Président de la République


Ce fut au tour des 61 maires des communes rurales et urbaines de la Région Amoron’i Mania, ce 10 mars, de rencontrer le Président de la République, au Palais d’Iavoloha. Les discussions ont porté principalement sur la vision Fisandratana 2030, mais également sur les problèmes auxquels ils sont confrontés, dans leurs localités respectives.

Le maire de la commune rurale d’Andina, Rakotozandridrainy Raphaêl, porte-parole de ses pairs de la Région Amoron’i Mania, à cette occasion, a évoqué les réalisations effectuées, notamment dans les communes nouvellement créées ; il a aussi fait part des problèmes auxquels font face les maires d’Amoron’i Mania, notamment au niveau de l’administration.

Le Président Hery Rajaonarimampianina a effectivement répondu aux doléances des maires des communes de la Région Amoron’i Mania ; mais ce fut aussi l’occasion, pour lui, d’amener ces élus à considérer la résolution des problèmes par rapport aux perspectives à long terme, dans le cadre de la vision Fisandratana, la stratégie de croissance et de transformation de la Grande Île à l’horizon 2030. Il a fait valoir que l’émergence économique mobilise l’ambition collective, et requiert un changement positif de la mentalité, pour mettre fin à l’instabilité et à la pauvreté, qui ont marqué l’histoire du pays, et faire valoir la culture d’émergence. Evoquant le cas de la Région Amoron’i Mania en particulier, le Président Rajaonarimampianina a souligné qu’elle est l’une des régions-clés qui, à l’horizon 2030, feront partie du Pôle de croissance Grand Centre ; il se caractérisera, entre autres, par l’agriculture et l’agro-business, les mines industrielles, les pierres précieuses, et le tourisme, dans un processus de développement où les collectivités territoriales assumeront un rôle de premier plan. « Madagascar a les ressources naturelles et humaines pour devenir une Nations émergente. Fisandratana 2030 tient compte de ce que nous déjà acquis en termes d’avancée ces quatre dernières années », a conclu le Chef de l’Etat.