Le Président p.i Rivo Rakotovao sur radio Antsiva


La continuité de l’Etat, pour que Madagascar ne se referme pas pour cause d’élection

Le Président de la République p.i, Rivo Rakotovao, était l’invité de la radio Antsiva, ce 17 septembre 2018, en début d’après-midi. Amené tout d’abord à évoquer ses attributions, conformément à ce qui est stipulé par la Constitution, et par rapport à l’avis de la Haute Cour Constitutionnelle à ce sujet, il a précisé que le plus important c’est d’assumer les responsabilités, avec bon sens et discernement, soulignant toutefois, que, « face à un problème majeur, il faudra bien prendre une décision, et ce, dans un esprit de concertation, dans l’intérêt du pays ».

Dans cette interview, en direct sur radio Antsiva, le Président p.i, Rivo Rakotovao, a réitéré que sa mission première est d’assurer la continuité de l’Etat. « Il y a la préparation des élections, certes, mais il y a, également, la poursuite de l’action de développement déjà initiée, dans tous les domaines ; nous devons répondre, de façon efficace, entre autres, aux questions sociales et sécuritaires ; et, au final, tout cela devrait concourir, tout naturellement, à renforcer la stabilité que nous prônons », a déclaré le Chef de l’Etat p.i. Par rapport à la communauté internationale, et particulièrement les partenaires techniques et financiers, il a tenu à souligner qu’il n’est aucunement question de se refermer, et encore moins de donner de Madagascar l’image d’un pays en transition, parce qu’il y aura des élections. « Les projets se poursuivent, à l’instar des grands chantiers. Toutefois, il faut savoir discerner les rumeurs électoralistes de la réalité, en ce qui concerne l’avancée des travaux sur le terrain, et celle des dossiers », a-t-il fait valoir. Sur les élections, le Président de la République p.i a estimé que toutes les parties prenantes doivent assumer leurs responsabilités, dénonçant la suffisance qui pousse certains à déclarer que s’ils ne sont pas élus, c’est qu’il y a anguille sous roche. « C’est une mentalité qui n’a pas évolué, et qui est démentie par l’existence même des entités en matière d’élection, et des voies de recours », a-t-il déclaré.

Sur le fonctionnement au sein de la Présidence de la République, il a réfuté les rumeurs d’un spoils system véhiculées par certains ; par ailleurs, il a précisé qu’il demeure toujours dans sa résidence, en veillant à ce que ses mouvements, qui doivent faire l’objet de sécurisation, ne puissent entraver la mobilité de tous les usagers, autant que possible, dans une ville où la configuration des rues est déjà largement dépassée par la densité de la circulation, ajoutant que les autorités qui ne bénéficient pas de telles mesures de sécurité doivent obéir aux impératifs de la circulation.