Invité spécial des Rencontres Économiques d’Aix-en-Provence


Le Président de la République de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina est arrivé le samedi 7 juillet à Aix-en-Provence (France), où il participe à la 18ème Edition des Rencontres Économiques organisée par le Cercle des Economistes. L’événement accueille plus de trois mille personnes sur trois jours, économistes, institutions internationales, journalistes et capitaines d’industries, dont près de 250 intervenants.En marge du Forum, le Chef de l’État a pu rencontrer de hautes personnalités présentes à Aix-en-Provence, dont la Directrice Générale du Fonds Monétaire International, Christine Lagarde, qui a souligné les progrès enregistrés à Madagascar ; elle a notamment réitéré la confiance du FMI envers les autorités malagasy dans leur effort de consolidation des bases d’une croissance durable et de réduction de la pauvreté.

Le Président de la République a pu, par ailleurs, rencontrer des chefs d’entreprises français qui investissent à Madagascar. Parmi eux, le Président de TOTAL, Patrick Pouyanné, le Président d’Aéroport de Paris, Augustin de Romanet, et le Président du fonds MERIDIAM, Thierry Deau.À l’issue de ces audiences, le Chef de l’État a déclaré : « Je suis très heureux que Madagascar puisse être représenté au cœur de ces Rencontres. Il est très important que les réflexions issues de ces débats puissent être confrontées aux réalités de plusieurs dizaines de pays dans le monde, comme Madagascar. C’est mon rôle en tant que Raiamandreny du peuple Malagasy, en tant qu’Invité spécial, de faire valoir et de représenter cette majorité silencieuse qui a désormais sa voie dans ces instances. »

Le Président de la République est l’invité spécial des Rencontres Économiques ce dimanche 8 juillet. A cet effet, son intervention est prévue en début de matinée, sur le thème des Rencontres : « Les métamorphoses du monde ».

Le Président et la Diaspora Malagasy

En fin de journée, du samedi 7 juillet, le Président a rencontré une cinquantaine de représentants de la communauté malagasy installée à Marseille et à Aix-en-Provence. Le Chef de l’Etat a tenu à leur parler de la situation au pays, des efforts déployés pour assurer la stabilité, condition nécessaire qui a permis de retrouver la croissance, de renforcer l’œuvre de développement, pour sortir la population de cinq décennies de pauvreté, malgré ses richesses naturelles. « Madagascar souffre d’un grand déficit en infrastructures de base, et cela nous a amené à mettre en œuvre, dans plusieurs secteurs, une politique de projets structurants, inclusifs, avec des impacts directs pour le mieux-être de la population. Mais il nous faut voir loin, avancer selon une vision sur le long terme. C’est la raison d’être du plan Fisandratana ; il se focalise sur deux aspects fondamentaux : l’émergence économique, et la renaissance de la mentalité, de notre façon de penser et d’agir, laquelle doit reposer sur le patriotisme, pour conforter une ambition collective, à même de nous permettre d’atteindre nos objectifs », a déclaré le Chef de l’Etat.