Le Président de la République reçoit le Conseil Supérieur de la Magistrature


Un appel à la prise de responsabilité

Le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, également Président du Conseil Supérieur de la Magistrature, a reçu les nouveaux membres du CSM, conduits par la Ministre de la Justice,  Rasolo Elise Alexandrine, et le Secrétaire Général du CSM, Andriamahavory Christian.

Après trois années de mandat, et les élections qui viennent de se tenir, la passation a eu lieu entre l’ancien et le nouveau Bureau du CSM. C’est un événement qui marque aussi le début du nouveau mandat. Lors de la rencontre, au Palais d’Etat d’Iavoloha, dans la matinée du 2 décembre, le Président de la République a émis plusieurs messages à l’endroit des membres du CSM. « L’indépendance de la Justice, dont je suis le garant, et le Conseil Supérieur de la Magistrature sont les deux grandes responsabilités définies par la Constitution » a rappelé le Chef de l’Etat, et d’ajouter qu’il est difficile de juger les affaires publiques : « C’est un métier qui est régi par l’article 107 concernant la déontologie pour les prises de responsabilités et de décisions » a-t-il expliqué.

Les membres du Conseil Supérieur de la Magistrature

Ces dernières années, plusieurs évènements se sont produits, mettant en jeu l’Etat de droit et la défense du peuple. « Il faut maintenant oser, faire preuve de courage et de patriotisme. Notre pays en a grandement besoin », a souligné le Président. Il a, par la suite, attiré l’attention de tout un chacun sur les expériences vécues, les analyses à faire, et la route à suivre pour bien discerner le passé, le présent et le futur.

« Vous devez mettre en commun vos avantages en tant que représentants de tous les magistrats de Madagascar afin d’éviter les troubles. Vous devez aussi améliorer les conditions de travail, afin de contribuer à renforcer la sécurité et la sérénité dans le pays. Vous devez faire respecter la Loi, après de mûres réflexions, dans ses justes valeurs et dans la vérité, malgré la liberté inhérente à tout un chacun pour les idées », a déclaré le Chef de l’Etat.

Pour terminer, le Président de la République a mis en exergue la conduite exemplaire du Magistrat, de par sa fonction, et face aux divers obstacles dans l’exercice de celle-ci. « Plusieurs points sont à méditer sur l’amélioration du travail. Osez prendre vos responsabilités par rapport aux événements que blâme le peuple », a-t-il conclu.