Le Président à la rencontre du peuple Zafimaniry, à Ambohimitombo


Vers la renaissance d’une contrée et d’un savoir-faire mondialement reconnus

C’est sous une pluie battante que le Président de la République est allé visiter le pays et le peuple Zafimaniry, ce 15 janvier. L’Art et la Culture Zafimaniry sont classés au patrimoine immatériel de l’humanité par l’UNESCO, mais la société Zafimaniry a fortement régressé dans différents domaines. C’est dans la perspective d’une renaissance du pays et des compatriotes Zafimaniry que le Président est allé à leur rencontre, à Ambohimitombo. D’ailleurs, le Président a tenu à ce que sa première sortie hors de la Capitale en 2018 se fasse dans le pays Zafimaniry.

On peut avancer que la dégradation de l’environnement a amorcé la spirale vers plus de pauvreté. La disparition des essences qui ont permis de réaliser les œuvres d’art Zafimaniry, témoins du savoir-faire et de la culture, a fortement impacté les revenus des habitants. Aujourd’hui, une grande partie des Zafimaniry s’est reconvertie dans la plantation de canne à sucre avec comme unique débouché la fabrication d’alcool artisanal. Il n’y a pas si longtemps les touristes passionnés de découverte ont sillonné cette région propice aux randonnées, mais l’insécurité a vite fait de décourager opérateurs et touristes. Outre les dégâts du récent cyclone AVA, les infrastructures sont dans un piteux état.

Au cours d’échanges francs et directs qui ont duré plus d’une heure dans le Lapa avec les personnalités traditionnelles et les autorités locales, le Président a proposé un plan de redressement transversal, multisectoriels et cohérent. Ainsi la canne à sucre aura comme débouchés supplémentaires : l’éthanol qui va réduire les pressions sur la forêt en termes de bois de chauffe, la production d’énergie à partir de la bagasse, laquelle énergie pourra alimenter les petits machines-outils dont disposeront les jeunes artisans en formation. Cette formation aura un double volet : le savoir-faire et le symbole des motifs Zafimaniry. Le type d’artisanat renaissant sera toutefois à haute valeur ajoutée. Une autre formation évoquée est celle de jeunes guides touristiques Zafimaniry afin de revaloriser le produit d’appel exceptionnel qu’est le pays Zafimaniry. Les chutes de Tazonana feront partie de ce circuit Zafimaniry. Majestueuse, cette chute pourrait générer 8Mgw dans une vision à plus long terme, étant donné qu’entre les études et la réalisation il faudrait compter 4 ans. Dans le pays Zafimaniry tout est urgent aujourd’hui. Ainsi, le Président a donné instruction pour que les équipements et matériels du BNGRC régional soient mis à contribution pour commencer les travaux prioritaires de la route Ambositra – Ambohimitombo, capitale Zafimaniry.

Au retour d’Ambohimitombo, le Président de la République a fait une courte halte au grand marché d’Ambalasoaray, à 20 km d’Ambositra. Après avoir adressé ses vœux pour la nouvelle année à la population nombreuse venue l’accueillir, il a rappelé l’état d’esprit dans lequel il importe d’aborder le redressement du pays vers un mieux-être pour tous : la foi dans l’œuvre de redressement qu’on entreprend, placer l’intérêt commun au-dessus des querelles partisanes, le travail et la solidarité. Le Président a ensuite visité ce marché haut en couleurs et fait quelques emplettes personnelles.