La Princesse Anne dans l’Amoron’i Mania : Immersion dans la région des forêts de tapia et de la Soie


Deuxième jour de la visite de la Princesse Anne d’Angleterre à Madagascar, dans le cadre du bicentenaire du Traité d’Amitié et le Royaume Uni et Madagascar, mais aussi pour voir de visu les projets de développement socio-économique de proximité menés conjointement par des organismes britanniques, des ONGs et les communautés locales.

En compagnie de l’épouse du Président de la République, elle a fait une immersion, ce 24 octobre, dans la Région Amoron’i Mania, dans les fokontany de Soatanana et de Faliarivo, pour être aux côtés de ceux et celles qui œuvrent pour le développement de la filière soie, à travers la gestion communautaire des forêts de tapia, habitat du landibe.

Arrivée à Soatanana de la Princesse Anne et de son époux le Vice Amiral Timothy Laurence en compagnie de Voahangy Rajaonarimampianina, épouse du Président de la République de Madagascar

Les projets ont été initiés par les ONGs Feedback Madagascar et Ny Tanintsika dans un double objectif : assurer la conservation des forêts de tapia et promouvoir le développement de la filière soie qui fait la renommée de la Région Amoron’i Mania, autant sur le plan national qu’à l’étranger, en Grande Bretagne notamment.

Avec les tisserands et les communautés locales

Dans le fokontany de Soatanana, village de tisserands, première étape de sa visite dans la Région Amoron’i Mania, la Princesse a rencontré et discuté avec celles qui ont donné un nouvel élan à la filière soie. Elle a pu discuter avec les femmes de Soatanana, pour s’enquérir de leur quotidien, et, surtout, pour mieux comprendre tout le processus qui mène à la fabrication du lamba en soie. La Princesse Anne a notamment rendu visite à une artisane qui, avec d’autres, a bénéficié d’un programme de formation sur des métiers à tisser, dont celui qui dispose de quatre pédales. A travers la visite et les échanges, elle a pu constater l’amélioration des conditions de vie des habitants de Soatanana, induite par la mise en place du projet : des forêts de tapia mieux gérées, une récolte croissante de soie de bonne qualité, de meilleurs logements, et la scolarisation des enfants, entre autres. La Princesse Anne et l’épouse du Président de la République, Voahangy Rajaonarimampianina, ont terminé leur visite à Soatanana par la signature du Livre d’Or du Fokontany, avant de se rendre dans le fokontany de Faliarivo.

Un exemple de gestion communautaire de forêt de Tapia

Le fokontany de Faliarivo est réputé pour sa forêt de Tapia. La Princesse Anne et la Première Dame malgache ont effectué une visite dans la forêt qui fait l’objet d’une gestion communautaire. Elle s’est intéressée au tapia (Uapaca bojeri), arbre endémique de Madagascar, dont la forêt abrite le landibe (Borocera madagascariensis), insecte qui produit la soie, à la base de toute la filière. Pour les initiateurs du projet et les communautés locales, il s’agit à la fois d’un projet de conservation et d’appui au développement de la filière soie dans la région Amoron’i Mania. Le projet a notamment permis la restauration de quelques 200 hectares de forêt de Tapia. La Princesse Anne ainsi que l’épouse du Président de la République ont terminé la visite du site de Faliarivo par la mise en terre de jeunes plants de tapia.

Outre l’épouse du Chef de l’Etat, la Princesse Anne était accompagnée par les Ministres de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, de celle de l’environnement, ainsi que son homologue de l’Emploi, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle.