Inauguration des infrastructures de l’IFVM et dotation d’équipements à la DPV  


Continuité des efforts pour relever les défis du développement de l’agriculture et de l’élevage

Dans la continuité des efforts dans la lutte antiacridienne, le Centre National Antiacridien (CNA) n’a cessé de réhabiliter et construire ses infrastructures dont son antenne de Nanisana Iandiambola. Ainsi, un Gîte d’étape de deux chambres, salles d’eau et cuisine a été aménagé sur financement du gouvernement malagasy. Le laboratoire national de la Direction de la Protection des Végétaux (DPV) a également été réhabilité et doté d’équipements modernes sur financement du Projet de Croissance Agricole et de Sécurisation Foncière (CASEF). Le président par intérim Rivo Rakotovao a assisté à la remise officielle de ces infrastructures dans la matinée de ce jeudi 10 janvier 2019, en présence du ministre de l’agriculture et de l’élevage M. Harison RANDRIANARIMANANA ainsi que du représentant des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture à Madagascar, M. Talla Takoukam Patrice.

Actuellement la problématique acridienne n’est plus un souci pour le pays. Pour la première fois dans son histoire Madagascar entre dans une phase de rémission où la population acridienne reste entièrement solitaire. Cette rémission ne s’est prononcée sans l’effort déployé par l’ « Ivotoerana Famongorona ny Valala eto Madagasikara » (IFVM) et surtout l’appui de l’Etat malagasy à travers le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage ainsi que l’efficacité de la stratégie de lutte menée par le Centre. Depuis sa création en janvier 2017 l’IFVM, en seulement deux campagnes, a diminué positivement la situation acridienne. Ainsi, la construction des gîtes d’étape à travers le pays participe notamment à l’amélioration des conditions de travail des agents en mission participant à la lutte antiacridienne. Par ailleurs la dotation des équipements par le projet CASEF, en partenariat avec la FAO, à la Direction de la Protection des Végétaux permettra d’assurer les travaux de surveillance des spéculations et des organismes nuisibles aux cultures, en particulier les chenilles légionnaires. L’identification de ces derniers permettra de mettre au point des stratégies et méthodes de protection des cultures selon la politique de lutte intégrée et l’appui à la lutte phytosanitaire. Ces équipements sont entre autres : un millier de pièges à phéromones avec cartouches, des pulvérisateurs de produits phytosanitaires, des équipements de protection individuelle, une douzaine de motos, une centaine de smartphones et de tablettes, une vingtaine de GPS mobile et des équipements et matériels informatiques.

Dans son allocution, le Chef de l’État a rappelé que Madagascar a franchi une étape cruciale dans l’achèvement des élections et que la continuité de l’État a été assurée durant le processus électoral. A lui d’ajouter:  » Par la remise de ces infrastructures, ce jour, nous honorons le principe de la continuité des actions de l’Etat par les réalisations qui ont été achevées. » Le président par intérim a vivement remercié les agents du ministère de l’agriculture et de l’élevage pour les efforts continuels qu’ils ont fournis pour relever les défis du développement du milieu rural malgache. Il a également exprimé sa satisfaction quant à la réhabilitation du laboratoire de la DPV qui contribuera sans nul doute à la lutte contre les organismes nuisibles aux cultures et participera à long terme à la réduction de l’utilisation des produits chimiques en milieu rural.