Forum Africa 2018 : Madagascar se doit de se positionner sur le marché continental et global


Interview du Président de la République p.i. Rivo Rakotovao

« La participation de Madagascar au Forum Africa 2018 a permis de confirmer la continuité de l’Etat à Madagascar, et qu’en tant que Président en exercice du COMESA nous avons assumé normalement notre rôle par rapport à ce grand évènement ». C’est la déclaration du Président de la République p.i, Rivo Rakotovao après avoir dirigé la délégation malagasy au Forum Africa 2018 qui s’est tenue à Sharm El Sheikh. Par rapport à la forte participation des organismes de financement et des milieux d’affaires d’Afrique, il a souligné qu’il appartient désormais aux africains de s’affirmer sur les marchés mondiaux, et non plus jouer le rôle perpétuel de fournisseurs de matières premières, et de s’impliquer toujours davantage en termes de valeurs ajoutées. « Pour Madagascar, à travers ce qui a été dit et échangé au Forum, l’espace COMESA constitue un vaste marché à conquérir. Il nous faut être à la fois attractifs et présents sur ce marché, mais surtout assurer la stabilité interne qui constitue un signal fort quant à l’effectivité de l’alternance démocratique, et pour que les activités économiques puissent se poursuivre normalement », a déclaré le Chef de l’Etat.

Outre les Chefs d’Etat et grands décideurs économiques rencontrés à Sharm El Sheik, la délégation a été reçue par Sa Grâce, Monseigneur Abba Apollo, Evêque du Sud Sinaï, de l’Eglise Orthodoxe copte d’Egypte.

Sur les affaires nationales, à propos des kidnappings, le Président de la République p.i a déclaré que la lutte sera désormais implacable, et que les auteurs et les commanditaires seront sévèrement punis, du fait que ce phénomène n’a que trop duré, en milieu urbain mais aussi, maintenant, en milieu rural ; il faut y mettre un terme, et, à cet effet, la Commission mixte d’enquête sur les kidnappings a fait l’objet d’une réorganisation et d’un assainissement. Elle est désormais opérationnelle, et un magistrat référant a été nommé pour la diriger ; la commission est composée de dix éléments issus de la Gendarmerie (5) et de la Police (5), et la Direction générale de l’administration pénitentiaire y est associée. Il a rappelé l’enlèvement récent d’un karana de nationalité française et d’un ressortissant tunisien ; d’après le Chef de l’Etat, le Gouvernement tunisien s’est enquis du dossier, et a envoyé des missionnaires à Madagascar.

Sur la campagne électorale, le Chef de l’Etat a déclaré qu’il faut veiller à la stabilité, et respecter les différences de points de vues ; tout cela doit être mené de façon à éclairer les électeurs pour qu’ils puissent choisir librement, pour faire avancer le pays, a-t-il relevé.

Le Président de la République p.i, Rivo Rakotovao, et la délégation qu’il a conduite, sont attendus à Antananarivo cette nuit.