Dessalement de l’eau de mer, culture du bambou et de la soie sauvage


L’AMDP signe des contrats avec des entrepreneurs et investisseurs chinois

L’AMDP (Agence malgache de développement économique et de promotion des entreprises) a signé quatre documents cadres avec la Tahie Century Investments, ce 5 septembre, à Beijing. Le premier projet porte sur le développement de l’économie bleue, et concerne la pêche maritime, continentale, ainsi que l’aquaculture, de même que des projets immobiliers de centres de loisirs. Pour un investissement de 2,7 milliards USD, le projet se fera en deux phases ; la première, avec une enveloppe de 700 millions USD, devrait débuter dans une dizaine de jours, avec la venue d’entrepreneurs chinois pour développer le projet, répondant ainsi aux souhaits de financement de jeunes entrepreneurs malgaches. A terme, le projet devrait générer 10 000 emplois directs.

Le second projet porte sur la désalinisation de l’eau de mer, sur le littoral de la région de l’Androy, avec une production quotidienne de 10 000 m3. L’eau désalinisée sera stockée, gérée, et distribuée dans des zones de production de l’Androy. Cela va permettre également de procéder à un test de plantation de bambou, pour régénérer l’écosystème, et, à terme, pour aboutir à la production et la transformation du bambou avec l’appui de l’INBAR (International Network for Bamboo and Rattan) le réseau international de recherche sur le bambou et le rotin. Et enfin, le quatrième document cadre concerne un projet de production de soie, sur une superficie initiale de 10 ha d’élevage de ver à soie sauvage, dans les régions d’Arivonimamo et d’Ambositra, qui commencera dès octobre prochain. La création de deux à trois unités de tissage est prévue pour avril 2019, et une extension sur 100 ha dès octobre 2019.