Des thèmes majeurs aux deux journées bloquées du Gouvernement à Mantasoa


La sécurité, défense des richesses nationales, lutte contre la corruption, inflation, et la communication

« Nous sommes ici dans un endroit chargé d’histoire. C’est une résidence présidentielle bâtie pendant la première République, comme bien d’autres dans les régions, mais ce fut aussi un lieu de détention en certaines circonstances. En tant que membres du Gouvernement, vous êtes aujourd’hui ici, ensemble, pour évaluer ce qui a été fait mais aussi, et surtout, pour recadrer vos actions futures dans la perspective de la Renaissance de l’Être malgache et de l’émergence de Madagascar, dans la vision Fisandrantana 2030. »

C’est en ces termes que le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, a lancé, ce 13 février, à Mantasoa, la réunion bloquée du Gouvernement. Elle rassemble les ministres et certains de leurs proches collaborateurs. Le Chef de l’Etat leur a indiqué les préoccupations majeures sur lesquelles ils devront concentrer plus d’attention : la sécurité, la défense des richesses nationales, la lutte contre la corruption et l’inflation, dont les impacts touchent quotidiennement la population. Au Premier Ministre en particulier, il a recommandé plus de fermeté et des sanctions contre les auteurs d’actes contre-productifs qui sapent la gouvernance. Il a rappelé que la Renaissance et l’Emergence reposent sur la base d’une ambition collective, fruit de la conviction et de l’engagement réel de tous les protagonistes.

Des résolutions seront tirées à l’issue des deux jours de réunion bloquée, notamment par rapport aux thèmes majeurs soulignés par le Président de la République, selon le Premier Ministre. Il a également fait savoir que la question de la communication allait être discutée, afin de mettre en place une stratégie adéquate qui puisse mieux faire connaître les travaux et les engagements de chaque ministère, dans le sens de la redevabilité.

Après l’ouverture de la réunion, le Président de la République a effectué une visite du domaine de la résidence présidentielle de Mantasoa. Il a notamment relevé la réhabilitation de la route, du port, mais aussi le fait que des particuliers ont construit à l’intérieur même du domaine, et que cet état de chose allait être examiné. Le Chef de l’Etat a indiqué que les autres résidences présidentielles, comme celles de Toamasina et d’Antsiranana, devraient faire l’objet d’entretiens, voire de réhabilitations, car elles font partie du patrimoine de l’Etat.