Conférence de presse finale du XVIeme Sommet de la Francophonie


Un Sommet réussi pour Madagascar et réaffirmation des valeurs et principes de la Francophonie

Après la clôture du XVIeme Sommet de la Francophonie, une conférence de presse finale a été organisée au CCI Ivato, ce 27 novembre. Elle a été dirigée par le Chef de l’Etat malagasy, Hery Rajaonarimampianina, nouveau Président du Sommet, en compagnie de la Secrétaire Générale de l’OIF, Michaëlle Jean, du Premier Ministre du Canada, Justin Trudeau et du Ministre représentant du Gouvernement Arménien.

Pour le Président Rajaonarimampianina, le Sommet s’est déroulé dans de très bonnes conditions, sur les plans technique, organisationnel, diplomatique et politique. Tous les points et thématiques prévus ont été abordés, et ont fait l’objet de conclusions consensuelles. Il a vivement remercié tous les Chefs d’Etat, les Chefs de Gouvernement, ainsi que les délégations pour la bonne qualité des travaux. Il a aussi salué le peuple malgache pour son hospitalité, pour avoir accueilli le sommet avec joie et dignité, consacrant le retour de Madagascar dans le concert des nations, après son isolement suite à la crise de 2009. Par l’attention particulière accordée aux femmes et aux jeunes, la Francophonie a bien ancrée son positionnement au niveau mondial.

Représentant de l'Arménie, Michaëlle Jean (SG de l'OIF), Rajaonarimampianina Hery (Pdt Malagasy) et Justin Trudeau (Premier Ministre du Canada)

Ministre représentant l’Arménie, Michaëlle Jean (SG de l’OIF), Rajaonarimampianina Hery (Pdt Malagasy) et Justin Trudeau (Premier Ministre du Canada)

Pour la Secrétaire Générale de l’OIF, la Grande Famille francophone éprouve énormément de bonheur et de joie à travers la réussite du XVIème Sommet. Madagascar et la Francophonie ont marché ensemble et cote à cote tout au long de l’organisation, c’est pourquoi le succès a été énorme, a-t-elle déclaré. Les points abordés concernent les grands problèmes de l’heure, tels que la croissance, la situation des femmes et des jeunes, ou encore la lutte contre le terrorisme. Il s’agissait de prouver que la Francophonie est une force de proposition et d’action. Michaelle Jean a relevé la fierté des malgaches pour la tenue du sommet, ainsi que pour les infrastructures magnifiques qui seront au service du pays. Elle a aussi mis en avant le savoir-faire malgache dans l’organisation du Sommet, et l’effort déployés par les membres du Secteur Privé, notamment les industriels, pour avoir aligné le Salon de l’Industrie de Madagascar avec le Sommet afin de mettre en avant l’image de la Francophonie Économique. Le thème « Croissance Partagée et Développement Responsable » a été vraiment un coup de pouce pour le Développement économique des pays francophones. L’implication de la Jeunesse à travers ce Sommet est extrêmement louable, selon Michaëlle Jean. Par ailleurs, le nombre de pays membres de l’OIF est passé de 80 à 84, avec l’entrée de la Nouvelle Calédonie comme membre associé, et de l’Ontario-Canada, de l’Argentine et de la République de Corée comme membres observateurs.

Le Premier Ministre du Canada, Justin Trudeau, a quant à lui exprimé son grand plaisir d’avoir participé au Sommet, et d’être venu à Madagascar, car il a permis à tous les partenaires du Canada de se rencontrer et de renforcer leur Solidarité autour d’une langue et des valeurs communes. Le Canada est fortement représenté au sein de la Francophonie, a-t-il dit, avec l’Ontario, le Québec et le Nouveau Brunswick. La Canada a aussi réaffirmé son attachement aux valeurs et aux principes de la Francophonie, s’agissant des Droits Humains, de la Démocratie, ainsi que la Diversité. Le Canada soutient les efforts déployés pour réaliser les défis communs au sein de la Francophonie, notamment la lutte contre le Changement Climatique, la Sécurité Mondiale et la Croissance Partagée qui bénéficie à tous. Justin Trudeau se dit satisfait de la résolution conjointe entre le Canada et le Bénin contre les mariages précoces et forcés. La Francophonie est une organisation importante pour le Canada, a-t-il fait valoir, pour renforcer les liens avec ses partenaires, et pour promouvoir le Projet d’un Monde Meilleur pour les générations futures. Il a salué le Gouvernement Malagasy pour la réalisation du Sommet et le Leadership du Président Rajaonarimampianina.

XVIème Sommet de la Francophonie : une réussite pour Madagascar et les Malagasy

XVIème Sommet de la Francophonie : une réussite pour Madagascar et les Malagasy

Et enfin, pour le Ministre représentant du Gouvernement de l’Arménie, qui organisera le XVIIème Sommet, ce choix est une grande marque de confiance de la Grande Famille Francophone envers l’Arménie. Il a remercié tous les Chefs d’Etat et de Gouvernement qui ont pris cette importante décision. L’Arménie a réaffirmé sa volonté de promouvoir les valeurs d’Humanisme et de Solidarité prônées par la Francophonie. Il a terminé par une félicitation particulière à l’endroit de la Secrétaire Générale de l’OIF pour la réussite du Sommet d’Antananarivo, et au Président Hery Rajaonarimampianina pour la qualité de l’organisation et l’accueil chaleureux des participants.