Allocution de Rivo RAKOTOVAO, Président p.i. de la République de Madagascar lors de l’Ouverture des travaux du XVIIème Sommet de la Francophonie


Télécharger PDF

Mesdames et Messieurs les Présidents, Chefs d’Etat et de Gouvernement

Madame la Secrétaire Générale de la Francophonie ;

Mesdames et Messieurs ;

Conformément au point 1 de l’ordre du jour, il me revient en cet après-midi de procéder à l’ouverture de nos travaux, au terme du mandat que vous avez bien voulu confier à la République de Madagascar voilà maintenant deux ans.

Mesdames et Messieurs,

Deux années après le Sommet d’Antananarivo, les événements ont donné raison pour la recherche d’une Francophonie toujours plus solidaire, cohérente et réactive face aux défis de la démocratie, de l’insécurité, et du développement durable dont le message est inlassablement porté au monde entier par son secrétaire générale, Madame Michaëlle JEAN.

Durant ces deux jours où nous nous attèlerons à débattre autour du thème « Vivre ensemble dans la solidarité, le partage des valeurs humanistes et le respect de la diversité : source de paix et de prospérité pour l’espace francophone » des questions primordiales seront soulevées, discutées, examinées et approfondies. Et puisque l’occasion m’est offerte, j’aimerais rappeler ici l’importance de la portée des engagements dont les principaux concernés sont nos peuples envers lesquels nous sommes redevables.

Plus qu’une simple vision, ce thème choisi devra aboutir à un véritable engagement, plus encore, une détermination à le concrétiser si nous aspirons à léguer aux générations futures un monde meilleur. C’est leur présent tout autant que leur avenir qui est hypothéqué si nous n’agissons pas tout de suite, aujourd’hui, avec une vision claire de la société qu’ensemble nous voulons bâtir pour demain. Il s’agira ainsi durant nos travaux de voir de manière claire et commune par quelles actions concrètes se traduiront nos engagements pris au niveau international en faveur de la paix gage de toute prospérité.

Osons offrir à nos générations de demain un monde d’opportunités où tout un chacun pourrait aspirer à une vie meilleure loin de toute forme d’insécurité.

Mesdames et Messieurs,

Des débats tout aussi fructueux que difficiles, du moins pour certains sujets, seront attendus au cours de notre Conférence. Je n’ai cependant pas l’ombre d’un doute qu’à l’issue de nos discussions, des divergences seront aplanies et des décisions seront prises.

Pour cela, Excellences, Mesdames et Messieurs, j’en appelle à votre participation active et à vos précieuses contributions pour donner à nos jeunes, à la génération future un espoir, un mieux-être

Je souhaiterais également rappeler l’esprit de compréhension mutuelle dont nous aurons à faire preuve afin de dépasser certaines de nos divergences de vues au nom du succès de notre Conférence. Je vous en suis reconnaissant à l’avance.

Pour terminer mes propos, je forme le vœu que ce XVIIe Sommet de la Francophonie à Erevan puisse écrire, au sortir de nos travaux, les plus belles pages de l’histoire de la paix et de la prospérité pour les générations futures, et avant de transmettre la présidence à notre hôte,

Je souhaite ainsi plein succès aux travaux de ce Sommet et déclare ouvert le 17ème Sommet de la Francophonie.