Affaire bois de rose de Singapour : Une bataille importante de gagnée pour Madagascar


Ce jeudi 30 mars, la Haute Cour de Singapour a déclaré la société importatrice de bois de rose et son propriétaire coupables d’avoir importé illégalement près de 30,000 rondins de bois de rose en provenance de Madagascar dont la valeur est estimée à 50 millions de dollars américains.

L’Etat Malgache salue cette décision de la justice Singapourienne qui marque ainsi son soutien à la Convention sur le Commerce International des Espèces de Faune et Flore Sauvages Menacées d’Extinction (CITES, par son acronyme en anglais).

Une victoire qui confirme la ferme volonté de l’Etat malgache à mettre fin à ce trafic. Les autorités malgaches ont formellement indiqué a la Haute Cour que l’exportation de ce bois de rose s’était faite illégalement n’ayant pas obtenu les autorisations d’exportation conformes aux lois en vigueur. L’appui d’un avocat international engagé pour les circonstances et les communications faites entre le Gouvernement Singapourien et les autorités malgaches qui ont fourni des éléments de preuve, ont contribué à démontrer l’illégalité manifeste de l’exportation se soldant par le jugement rendu par la Haute Cour de Singapour.

Cette décision renforce la détermination de l’Etat à poursuivre les trafiquants nationaux qui ont participé à cette transaction illégale. Des mesures ont été prises pour assurer la surveillance de nos côtes, notamment par la mise en service de vedettes de surveillance et la collaboration entre les différents départements ministériels. Madagascar étant membre de la CITES, Son Excellence Monsieur le Président de la République avec le Gouvernement se sont engagés à lutter pour l’éradication des exportations illicites des ressources forestières de la Grande Ile.

L’Etat Malgache est disposé à travailler avec les autorités Singapouriennes pour décider de la disposition légale et transparente de ce stock de bois de rose. La partie malgache quant à elle a déjà engagé une action civile contre l’importateur devant le tribunal singapourien.

Le nombre de saisie de bois ou de tortues de cette année est la preuve de la détermination des dirigeants à lutter contre tout trafic et pillage des richesses malgaches.

Direction de la Communication
Présidence de la République.