Aéroport d’Ivato : 3P par excellence

Vitrine

La pose de la première pierre des travaux d’extension et de rénovation de l’aéroport international d’Ivato, et la signature du contrat de concession, pour une période de 28 ans, des aéroports d’Ivato et de Nosy Be Fascène, ont eu lieu ce jeudi 9 juillet. Une double cérémonie présidée par le Chef de l’Etat malagasy, Hery Rajaonarimampianina, et qui constitue la consécration du Partenariat Public Privé, à travers la réalisation d’un projet de si grande envergure.

Hery Rajaonarimampianina - Ivato Airport

Cérémonie de lancement des travaux d’extension de l’Aéroport International d’Ivato

L’Etat malagasy et le consortium Aéroport de Paris Management, Bouygues Bâtiment International, Colas Madagascar, et Meridian Africa, ont mené des négociations laborieuses, ayant abouti à ce Partenariat Public Privé, une solution qui répond aux attentes de tous ceux qui souhaitent un développement qui privilégie la qualité, l’innovation, et l’exigence. Les quatre partenaires réunis au sein du consortium ont des expériences réussies en matière de 3P dans le domaine aéroportuaire et celui des infrastructures de transport.

Hery Rajaonarimampianina - Aéroport international d'Ivato

Pose symbolique de la première pierre

La mise en exploitation de l’aéroport d’Ivato remonte au début des années 1960, l’heure est venue de s’engager résolument dans son extension et sa modernisation, répondant aux standards internationaux, et aux normes de l’IATA. Le nouvel aéroport aura une superficie de 20 000 m², soit le double des infrastructures actuelles. Les travaux d’extension comportent trois parties, dont la construction d’un nouveau terminal international, avec une architecture qui aura l’aspect du ravinala, l’arbre du voyageur. Il aura une capacité d’accueil initiale de plus de 1,5 millions de passagers, par an. Le terminal sera doté de 4 passerelles vers les avions, et un tarmac capable d’accueillir quatre gros porteurs parmi les plus récents. Pour sa part, l’actuel terminal sera complètement rénové, et servira pour le trafic national, et enfin il y aura la rénovation de la piste, et la mise à niveau de la règlementation. Le coût des travaux s’élèvent à 120 millions d’euros. Le consortium va aussi investir pour développer et moderniser l’aéroport de Fascène, à Nosy Be.

Images 3D du futur Terminal C de l'Aéroport international d'Ivato

Images 3D du futur Terminal C de l’Aéroport international d’Ivato

Le Partenariat Public Privé poursuit ainsi son envol, et l’extension de l’aéroport international d’Ivato constitue un symbole fort, autant pour l’histoire de l’industrie de l’aviation civile, que par rapport à son rôle de levier et de vitrine du développement de Madagascar. Le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, a souligné qu’Ivato, tout en étant un hub par rapport à la région Océan Indien, sera le point focal de l’industrie de l’aviation civile malagasy. La rénovation de ce patrimoine national, ainsi que le développement de la connectivité, tant au niveau interne, que sur le plan international, sont des engagements du Chef de l’Etat. Lançant un appel pour l’union de tous dans l’édification d’’une nation moderne, dans l’apaisement et le fihavanana, Hery Rajaonarimampianina a souligné que c’est dans la mise en commun de nos efforts que nous combattrons les ennemis du progrès. Faisant allusion au problème de l’heure au sein de la compagnie nationale, le Président de la République a déclaré qu’il faut nous donner la main pour offrir les meilleurs services aux usagers qui ne devraient aucunement être pénalisés pour des causes de distorsions internes. Il a lancé un appel au dialogue et à la concertation. De même, il a invité les investisseurs nationaux et internationaux à développer ce genre de partenariat avec l’Etat, soulignant que dès l’année prochaine, à l’occasion des sommets du COMESA et de la Francophonie, nous constaterons les fruits de ce grand projet.